Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

                                                                     ALLER A BIDJOUKA

 

                                                                                                       <=   =>

 

 

Pour se rendre à Bidjouka, voici quelques  possibilités selon que l'on part de Yaoundé ou de Douala. Partons de Yaoundé,on peut emprunter l'axe bitumé Yaoundé  - Douala via Boumnyebele, on fait un crochet pour prendre la route bitumée  Eséka- Lolodorf. Après quoi c'est l'enfer du voyage qui commence car l'axe routier Lolodorf - Kribi n'est pas bitumé. Alors là il vous faut un véhicule 4X4 en saison des pluies pour arriver enfin à Bidjouka. Autre possibilité, c'est d'emprunter un bus propre et joli depuis le stationnement de Yaoundé qui vous laisse à Kribi en passant par Edéa. On bénéficiera d'une bonne vue sur la côte kribienne, belles plages et une belle verdure équatoriale.

 

         (images Alain PAPIN soumises aux droits d'auteur)

De Kribi, on emprunte la piste cacaoyère qui mène à lolodorf, au bout de 70km environ vous atteignez Bidjouka. EN saison des pluies période très redoutée dans la région, on pourra passer toute une journée pour parcourir 70km. En saison sèche, c'est de la poussière qu'il faut redouter et on arrive au bout de 2H à Bidjouka  avec en prime une bronchite latente. Partons encore de Yaoundé en empruntant cette fois ci les chemins de fer, un train vous laisse à Edéa. Le voyage par train vous permet d'apprécier le paysage et l'ambiance des gares. Et une correspondance vous attend là pour Kribi. Après quoi le même enfer vous attend entre Kribi et Lolodorf. Partons cette fois - ci de Douala, en trois quarts d'heure on est à Kribi, puis après c'est l'enfer dû au mauvais état de la piste cacaoyère Kribi - Lolodorf                                 

                                                         

                                                              Lolodorf,pont Allemand vestige colonial(images de C. Kampoer)

                                             Hôtel de ville de L'arrondissement de Bipindi (Images Jean Nzié)

 

Les moyens de transport sont multiples : les agences de voyage qui s'arrêtent à Kribi ou à Lolodorf, mais entre les 2 villes, diverses sortes de véhicules font le transport : les taxis brousse ou "opep", les véhicules des privés( personnalités de l'état, retraités, les sociétés de coupe de bois de la région), certaines agences qui mettent seulement leur véhicule en saison sèche, et surtout les motos taxis de plus en plus sollicités et enfin des bicyclettes un peu démodés avec l'arrivée des taxis motos.

 

Les différents moyens de transport pour se rendre à bidjouka: les motos taxis, les opeps, ici  à droite un car de fortune (images de Benn Biyiermam.)                                                                                           

Etat de la route qui mène à Bidjouka. En période  de fortes  pluies, cet endroit devient souvent  un véritable "fleuve". Et l'on peut y passer des journées entières pour pouvoir traverser et arriver à destination

 

Etat de la route qui mène à Bidjouka en saison des pluies(images  de Biyiermam)

Les véhicules ci-dessus sont très adaptés pour nos pistes. Les barrières lors des saisons pluvieuses sont fréquentes comme ici à droite. Ces camions servent aux acheteurs de cacao de faire acheminer le produit de leur achat vers Kribi.

A droite les travaux publics envoient souvent des engins refaire les pistes cacaoyères; à gauche des bourbiers dus aux saisons des pluies.

 

Autres sites et blog du même auteurhttp://bendebonagraaf.e-monsite.com/accueil.htmlhttp://debona.blog.sfr.fr/http://benndebona.blogspot.com/,http://www.myspace.com/benbiermann,http://benndebona.over-blog.com/#

 

 

                                                                                                                   =>